Tout ce qu’il faut savoir sur les couteaux Damas

Avis aux collectionneurs et passionnés de couteaux damas ! Cet article est fait pour vous et va vous transporter dans l’histoire de l’acier damas et tout ce qu’il faut savoir à son sujet. Du commencement de l’acier damas, à sa fabrication et ses particularités, cet article va vous livrer pleins de conseils pour vous aider à acquérir votre futur couteau damas. Installez-vous bien confortablement et c’est parti !

L'histoire de l'acier damas

Les toutes premières lames damas sont apparues en Inde et au Moyen-Orient à partir de l’acier wootz. Cet acier est particulièrement riche en carbone. Les lames créées à partir de cet acier présentaient de magnifiques motifs moirés uniques, grâce à la cristallisation du métal. Ces motifs si uniques ont contribué à la renommée de la lame en acier damas. Pendant leurs croisades, les Francs disaient à qui veut l’entendre que ses lames étaient indestructibles. Cependant, la production fut interrompue au XVIIe siècle, car les ressources pour la fabrication de l’acier damas s’étaient épuisées. Mais ce n’était pas la seule raison de cette pénurie. En effet, il faut savoir que la transmission de ce savoir-faire était top-secret et peu de personnes en connaissaient le secret. Seulement au XIXe siècle, les progrès de la métallurgie ont permis de redonner vie à ce savoir-faire si exceptionnel, et ce fut possible grâce aux travaux d’un inspecteur à l’Office des monnaies de Paris : Jean-Robert Bréant.

Qu’est-ce que l’acier Damas ?

Les couteaux damas sont des couteaux très stylisés, dont la lame est recouverte de motifs originaux. L’acier Damas est appelé aussi acier damassé, à ne pas confondre avec l’acier damasquiné. Les lames en acier de damas sont constitués de deux aciers différents, voire plus. Les lames damas étaient à l’origine produites dans les régions de l’Inde et de l’Ouzbékistan. Les artisans utilisaient pour leur damas un acier indien nommé le wootz caractérisé par sa haute teneur en carbone. Ces lames damas étaient notamment utilisées pour les armes blanches et les épées.

Les techniques artisanales

Pour obtenir les lames en acier damas artisanalement, il s’agit d’assembler des aciers différents (en général 2 ou 3) qui seront ensuite soudés au feu grâce à un martelage, afin d’obtenir un bloc uni. Le forgeron remet ensuite ce bloc au feu, afin de pouvoir l’étirer et le replier sur lui-même. Il est ensuite ressoudé.

Ces différentes opérations peuvent être répétées à l’infini. Elles permettent au forgeron de créer des centaines de couches et ainsi de réaliser des motifs étonnants, qui donnent toute son originalité à la lame damas.

Les lames damas réalisées artisanalement sont des lames uniques qui font de chaque couteau une pièce de collection unique et authentique. Il faut compter quelque centaines d’euros pour un couteau damas artisanal.

Les techniques industrielles

Afin de diminuer le coût de fabrication des couteaux en acier damas, les fabricants utilisent de l’acier inox. Sur ces couteaux industriels, les motifs sont seulement une décoration. De plus, il s’agit de motifs plus minimalistes que ceux réalisés par les forgerons. En effet, la lame est composée d’une unique couche d’acier, ce qui ne permet pas de réaliser des formes complexes. Vous pourrez également remarquer que le damassé des couteaux industriels se termine avant le tranchant.

Toutefois, les couteaux damassés industriels possèdent quelques avantages. Une fois que vous avez polie le couteau, vous n’aurez plus à vous préoccuper de son entretien. De plus, il ne possède aucun défaut et son prix d’achat est très attractif, contrairement aux couteaux issus des techniques de fabrication artisanales, qui peuvent couter plusieurs centaines d’euros.

Avantages d’une lame en acier damas

Avant tout, il s’agit d’un couteau original et unique, apprécié par les amateurs de beaux couteaux. Les motifs de l’acier damas sont tellement originaux, qu’ils sont d’ailleurs plus considérés comme une œuvre d’art. Les techniques de fabrication de l’acier Damas sont également uniques. C’est pourquoi elles sont inscrites à l’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en France. Les couteaux damas sont des couteaux très résistants. En effet, les imperfections de l’acier sont réparties sur toute la lame, afin de les affaiblir et ainsi créer une lame beaucoup plus résistante.

En plus, la présence de carbone dû au brasier dans laquelle la lame damas est chauffée va permettre de rendre l’acier de la lame plus dure. En effet, celle-ci absorbe le carbone et le répartit sur l’ensemble de la lame lorsque le coutelier repli l’acier.

Le damas est également apprécié pour le tranchant de sa lame. En effet, les couteaux à lame en acier damas possèdent une qualité de coupe incomparable ! Voilà pourquoi on retrouve l’acier damassé sur de nombreux modèles de couteaux.

Les couteaux en acier de Damas

Grâce au rendu des lames damas : lame dure, résistante et avec un tranchant exceptionnel, l’acier damas a été adapté sur de nombreux couteaux, autres que des poignards et des épées. Désormais on retrouve de plus en plus des couteaux outdoor en acier damas, et notamment des couteaux de chasse, des couteaux de cuisine damas et des couteaux japonais damas, des couteaux de poche damas ainsi que des laguioles damas.

Afin de donner un style plus luxueux et plus original, certains modèles de rasoir coupe choux ont une lame en acier de Damas. Vous aussi, craquez dès à présent sur notre sélection de couteaux à lame en acier damas.

Suivez-nous sur Facebook